Ma tristesse est féconde !

 

lueur

Quand elle enrobe mon âme, elle traîne un ballet de mots. Ce sont les maux de mon âme qui sont à sa suite. Elle remue la plaie. Et quand le sang coule, ma feuille en est tachée. Cette feuille  porte désormais le chemin de mon âme. Son trajet vers la lumière. Ce chemin qui ne m’est aucunement familier. Parce que le chemin que je connais c’est celui de ma tristesse. Je la chéris. Je la chérissais, Mais, son règne est à terme.

Le chemin qui s’offre à moi est parsemé des rayons de la joie. Je me sens mal. Je suis le produit de ma mélancolie, de ma tristesse. La séparation est dure… Mais j’ai besoin d’une expérience nouvelle. Je veux céder aux invitations de la joie, elle qui ne m’a pas connue et qui ne sait rien de moi. Ingratitude ? Dans une mesure moindre Parce que le chemin qui me connait c’est celui de ma tristesse. Je la chéris. Je la chérissais, Mais, son règne est à terme. 

Vanessa Elodie Ablé

Crédit photo:  http://www.flickriver.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s