Derrière mon sourire (3)

vanToutefois, c’était une dictature pleine d’amour. Tel un père qui forçait son enfant à prendre les rênes de son empire. J’avais tout à gagner.

Cet homme était fin. Subtile. Il savait les mots. Il savait m’écouter et il savait surtout nommer les émotions que mes larmes exprimaient à ma place. Mais, oui il y avait un mais. Cet homme était celui d’une autre femme.

Souvent par maladresse ou naturellement poussé par l’amour qu’il lui portait, il me parlait de sa femme. Au début, je ne ressentais aucune gêne. J’aimais l’écouter. Sa tendresse était mon prétexte lorsque ma raison m’envoyait le signal « il est marié ».

Intérieurement, je répondais « mais on ne couche pas et aux dernières nouvelles, la tendresse ce n’est pas un crime ». Après le premier flirt, J’avais également su trouver une réponse. « Ce sont des choses qui arrivent ». La relativisation était devenue ma meilleure arme. Ce matin-là, nous avions commis l’irréversible. Mes principes avaient foutu le camp.

J’avais hésité à monter dans le car pour Grand Bassam. Le rejoindre ou rester ? Ce qu’était un aller-retour, s’était mué en séjour. Un diner et chacun rentrait dormir dans sa chambre. La suite du diner, nous ne l’avions pas prévu. Le lendemain, j’étais envahie par la crainte. Celle de l’éventuel regret de Jonathan…

A suivre

Vanessa Elodie Ablé

Publicités

2 Replies to “Derrière mon sourire (3)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s