Derrière mon sourire (1)

vanRéveil en couleur. Les draps de cet endroit étaient d’une extrême douceur. Mais, ce matin-là, ils avaient un plus. Oui, ils enveloppaient l’objet de mes désirs et le suprême dictateur en règne dans mon cœur. Ce Rebel qui s’était imposé dans ma vie sans ma permission. Ses mots m’avaient apporté le coup de grâce. J’avais été contrainte de faire allégeance. Mon bonheur avait un nom : Jonathan Boni.

Si on me prédisait une romance avec ce quadragénaire, je n’y aurais pas cru. Je m’étais adonnée à plusieurs activités indignes d’éloges et on pouvait me reprocher bien de chose, mais j’avais un interdit : les hommes mariés. Je pouvais avoir tous les hommes que je voulais. Mais cette race à l’annulaire clignotant : non ! Pour moi, le mariage avait toujours été sacré. Quelques soient les tempêtes qu’il pouvait connaître, un mariage ne perdait jamais son caractère sacré, du moins le temps de son existence.

Jusque-là, je contrôlais la situation. Je m’éclipsais chaque fois que j’en rencontrais un. J’avais même développé ce reflex de scruter l’annulaire gauche des hommes. Ce n’était pas la meilleure méthode mais c’était un travail préliminaire.

Ce samedi, à la galerie, j’avais la casquette de journaliste stagiaire. J’y étais pour couvrir avec ma collègue, l’exposition d’un peintre sud-africain. D’interview en prise de contact, je me trouvais devant cet homme.

A Suivre…

Vanessa-Elodie Ablé

Publicités

3 Replies to “Derrière mon sourire (1)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s