Une décision mais quand ?

INTERROGATIONQuand un choc survient (émotionnel), il faut s’isoler pour évacuer et exprimer ce qu’on ressent. Les sens ont besoin de parler. Il ne faut surtout pas les taire (car rien ne se perd tout se transforme)

S’adosser sur son émotion dans le feu de l’action n’est pas rentable. Agir dans le feu de l’action peut être irréversiblement catastrophique.

Il faut d’abord constater la situation. Se rendre compte qu’ il nous arrive quelque chose de choquant, surtout se rendre compte de l’effectivité des choses. (Oui, c’est à vous que cela arrive!)

Considérer le sentiment qui vous anime à ce moment précis. Il faut savoir faire une nette distinction. Être surtout honnête (parfois nous sommes indifférent mais feignons le choc). Une fois l’émotion identifiée, vous mesurez ainsi l’ampleur des choses. Est-ce grave? Préjudiciable? En un mot, la portée d’une éventuelle décision…

Remettez-vous en situation, sollicitez votre mémoire juste pour voir si le même sentiment persiste. Si oui, alors ne faites rien.

Une fois que vous aurez évacué cette charge émotionnelle, essayez de relativiser, puis exercez-vous à pardonner. Il vous faut « laisser tomber » avant de prendre une décision.

La bonne décision est celle qui est débarrassée de toute pesanteur émotionnelle. Elle a aussi l’avantage d’être nue de toute influence extérieur. En un mot elle doit être libre.

Bonne ou mauvaise, vous aurez l’aurez réfléchie. Et c’est sans grand problème que vous joindrez l’acte à la parole !

Vanessa Elodie Ablé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s